Appel à Projet Slow Tourisme – Fonds Tourisme Durable

Appel à Projet Slow Tourisme – Fonds Tourisme Durable

La première vague de l’Appel à Projet Slow Tourisme – Fonds Tourisme Durable est lancée !

Le Slow Tourisme Lab se propose de vous accompagner dans la construction de votre dossier de candidature. 

 

 

Le Fonds Tourisme Durable permet de financer des projets de transition écologique vers un tourisme durable. C’est une enveloppe de 50 millions d’euros déployée en septembre dernier dans le cadre du plan de relance national « France Relance ».

Ce fonds est alloué à l’ADEME  (Agence de la Transition Écologique) et a pour but de soutenir via des aides financières, les acteurs du tourisme, principalement dans des territoires ruraux. Il s’agit de les aider dans une démarche touristique qui prend en compte les impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs. Son déploiement est prévu à partir d’avril 2021 et s’échelonnera jusqu’à fin 2022, selon le rythme de consommation de l’enveloppe nationale.

Le Fonds Tourisme Durable se divise en 3 volets :

1- La restauration via l’opération « 1 000 restaurants ».

2- Les hébergements touristiques.

3- Le slow tourisme.

Cet article est dédié sépcifiquement au 3 ème volet.

Le soutien au développement d’offres de slow tourisme se fait par un appel à projets (AAP) national. Celui-ci a pour objectif d’accompagner financièrement des acteurs touristiques dans la conception d’offres et de services qui s’inscrivent dans le slow tourisme.

A qui s’adresse l’appel à projet ?

 

Tout type d’acteurs de la filière touristique :

  • Les TPE et PME, quelle que soit la forme juridique (SAS, SCOP, association loi 1901…).
  • Les particuliers loueurs de chambres d’hôtes, meublés de tourisme ou assimilés, devant avoir fait l’objet d’une déclaration en mairie et d’une inscription au Registre du Commerce et des Sociétés.
  • Les opérateurs du tourisme social.
  • Les collectivités propriétaires ou gestionnaires de meublés de tourisme ou assimilés, de campings et parcs résidentiels de loisirs, souhaitant enrichir cette offre d’hébergement d’un produit de slow tourisme.
  • Les opérateurs en activité ou en création, installées sur le territoire français.

 

Le projet doit être localisé dans une zone rurale.

Les projets éligibles

1- Le Fonds Tourisme Durable souhaite faire émerger de nouveaux projets touristiques éco conçus. C’est pourquoi le projet doit répondre aux quatre piliers du slow tourisme :

 

  • Favoriser l’expérience du touriste, en s’appuyant sur les principes de sobriété et d’efficacité énergétique pour limiter les impacts environnementaux.
  • Porter attention à la gestion du temps.
  • Avoir recours à toutes les formes d’écomobilité portant des bénéfices environnementaux et sanitaires.
  • Impliquer l’ensemble des acteurs de la filière touristique dans la protection et la valorisation des patrimoines naturels et culturels.

 

Une boite à outils est mise à disposition par la DGE (Direction Générale des Entreprises). Elle vise à accompagner la transition d’activités et d’acteurs vers le slow tourisme.

2- Le projet doit inscrire dans une ou plusieurs thématiques suivantes :

 

  • Mise en valeur / protection des patrimoines culturels ou naturels dans le respect des valeurs du slow tourisme.
  • Développement de produits ou services d’itinérance douce dans une optique de découverte immersive des territoires.
  • Développement d’offres de slow tourisme au sein de prestations de tourisme social et solidaire.
  • Création de services touristiques innovants à destination des clientèles du slow tourisme.
  • Création et/ou adaptation d’hébergements touristiques inscrits dans un projet de slow tourisme.

Les bénéfices pour les projets éligibles :

 

L’aide financière s’applique pour des projets d’un coût minimum de 20 000 euros. Celle-ci est à hauteur maximale de 70% du coût total du projet dans une limite de 200  000 euros d’aide (plafond).

Le Fonds Tourisme Durable va plus loin qu’une aide financière. Il a pour but d’accompagner la mise en place d’un projet qui équilibre les 4 piliers du slow tourisme. Chaque porteur de projet bénéficiera de conseils techniques personnalisés.

Deux types d’accompagnement financés en fonction de la nature du projet : 

  • Accompagnement au conseil, diagnostic et ingénierie : aider le porteur de projet à construire ou adapter son offre Slow, trouver un modèle économique, construire des partenariats, etc.

 

  • Accompagnement à l’ingénierie, à l’animation et à la réalisation : construction d’un projet qui s’inscrit dans le slow tourisme et le territoire, dépenses de petits équipements, actions d’animations ou communication.

Les critères de sélection :

 

Le projet doit être innovant et avoir une approche systémique sur un territoire. Une dimension seulement écologique ne suffira pas.

  • Pertinence et cohérence du projet.
  • Pertinence de la solution d’accompagnement choisie.
  • Inscription du projet dans une stratégie de développement local durable.
  • Richesse des partenariats et efforts pour initier/s’inscrire dans une destination slow touristique à l’échelle locale.
  • Prise en compte de la dimension « tourisme pour tous ».
  • Innovations et prise en compte du numérique responsable.
  • Labellisation.

Le Slow Tourisme Lab se propose de vous accompagner pour votre dossier de candidature :

Définir le slow tourisme.

Apprécier le degré Slow de votre projet.

Identifier vos besoins d’accompagnement : ingénierie, formation, communication, équipement, etc.

Déterminer vos prestations Slow déjà existantes.

N’hésitez à nous solliciter, prenez un rendez-vous dès maintenant :

Déposez votre dossier